Un bénéfice net de 6,63 milliards, en forte hausse, pour UBS l’an dernier

UBS a dégagé l’année dernière un bénéfice net de 6,63 milliards de dollars, en forte hausse de 54,2%, a annoncé le numéro un bancaire suisse mardi. L’établissement zurichois versera un dividende de 0,37 dollar à ses actionnaires, contre 0,73 dollar en 2019.

Le produit d’exploitation a augmenté de 12,1% à 32,4 milliards de dollars et le résultat avant impôts a lui aussi progressé, de 47,5% à 8,23 milliards, a précisé UBS mardi dans un communiqué. Dans la gestion de fortune globale, UBS a attiré 43,3 milliards d’argent nouveau.

Au seul quatrième trimestre, les résultats du groupe bancaire sont tout aussi réjouissants. Le produit d’exploitation a bondi de 15,1% sur un an à 8,1 milliards de dollars, le résultat avant impôts a été multiplié par plus de deux à 2,1 milliards, tout comme le profit net qui a atteint 1,7 milliard.

La performance dégagée entre octobre et fin décembre dépasse à tous les niveaux et très nettement les prévisions des analystes.

„Année difficile“, mais „résultats gratifiants“

„L’année a été difficile, que ce soit pour nos clients, pour nos collègues et pour nos collectivités. Ces résultats en sont d’autant plus gratifiants“, a estimé le nouveau directeur général Ralph Hamers, qui a pris en novembre 2020 les commandes d’UBS.

Forte de ces résultats, la banque va lancer cette année un programme de rachat d’actions d’un maximum de 4 milliards sur trois ans, dont jusqu’à 1 milliard seront déboursés au premier trimestre.

Selon la banque, qui a bénéficié à fond de la volatilité des marchés l’année dernière, „le sentiment des investisseurs „s’est amélioré au quatrième trimestre“ et le premier partiel 2021 devrait bénéficier „de facteurs saisonniers“, même si le contexte incertain lié à la pandémie de coronavirus pourrait „peser aussi bien sur les prix des actifs que l’activité des clients“.

Leave a Reply

%d bloggers like this: