BMW iX, la gamme se précise

Ouvrant une nouvelle ère pour BMW, ce grand SUV électrique sera commercialisé à la fin de l’année à partir de 86 250 euros.

La grande offensive de voitures électriques dont on a tant parlé se précise enfin. Plusieurs dizaines de modèles de ce genre s’apprêtent à déferler sur le marché. Tous les constructeurs se mettent en ordre de marche (forcée) dans le but d’échapper aux amendes infligées en cas de dépassement de la moyenne des émissions de CO2 fixée à 95 g/km mais aussi pour répondre, à plus long terme, à l’établissement d’un marché automobile essentiellement électrique. Chez BMW, il a été décidé d’accélérer le déploiement de sa gamme électrique en avançant de deux ans son programme initial. C’est ainsi que cette année, la firme munichoise va lancer deux nouveaux véhicules 100 % électrique, portant ainsi à quatre le nombre de véhicules recourant à cette technologie.

À la rentrée de septembre, BMW lancera ainsi une berline familiale pour concurrencer la Tesla Model 3. La i4 sera basée sur la Série 4 GranCoupé. Et à la fin de l’année 2021, le iX pointera le bout de son capot. Ce grand SUV entend se positionner à l’avant-garde du segment des véhicules de loisirs électriques. Véhiculant le nouveau langage formel de la firme bavaroise, le iX mélange les genres. Sa longueur et sa largeur sont celles du X5, sa hauteur est identique au X6 et la taille des roues renvoie au X7. Quant à la nouvelle calandre très verticale intégrant la plaque minéralogique, si elle ne fait pas l’unanimité, elle constitue l’un des traits marquants du nouveau style BMW. Dans le cas du iX, elle se combine à des lignes épurées qui se signalent par un Cx aérodynamique flatteur de 0,25.

Le iX opère également une révolution intérieure, introduisant une nouvelle interface homme-machine. Non content d’étrenner un volant hexagonal, le iX voit sa planche de bord évoluer en profondeur. Exit l’instrumentation et les écrans encastrés. Une grande dalle numérique incurvée, composée d’un écran d’information de 12,3 pouces et d’un écran de contrôle de 14,9 pouces, est posée sur la planche traitée comme une table. La navigation dans l’écran d’infodivertissement repose toujours sur une molette iDrive placée sur le tunnel central en lévitation mais elle gère désormais la version 8 du système d’exploitation BMW. Reflet de l’architecture électrique, le iX se dispense de l’encombrant tunnel central, créant ainsi un espace supplémentaire pour les jambes et des compartiments de rangement.

BMW va proposer deux versions au lancement: le iX xDrive 40 et le iX xDrive 50. Les deux versions disposent de deux moteurs, un par essieu, faisant de ce SUV un véhicule à transmission intégrale. Le premier modèle commercialisé au tarif de 86 250 euros annonce une puissance d’environ 300 chevaux. Avec la batterie de 70 kWh, le constructeur revendique une autonomie de plus de 400 km, selon la norme WLTP. Avec la version xDrive 50 facturée 103 500 euros, le conducteur disposera d’une puissance de 500 chevaux permettant d’atteindre les 100 km/h en moins de 5 secondes. Ce modèle sera alimenté par une batterie d’une capacité brute légèrement supérieure à 100 kWh, assurant ainsi une autonomie de plus de 600 km. Nerf de la guerre, la recharge de la batterie a fait l’objet d’un développement particulier. BMW promet que porter la batterie de 10 à 80 % de sa capacité totale demandera moins de 40 minutes.

Leave a Reply

%d bloggers like this: