Vivendi investit dans l’espagnol PRISA

Après avoir mis la main en France sur l’éditeur de magazines Prisma, le géant français a acquis 7,6% du propriétaire du quotidien El Pais.

Vivendi poursuit ses emplettes. Le géant des médias et du divertissement (Universal Music, Canal+, Gameloft…) contrôlé par Vincent Bolloré a annoncé, ce vendredi, qu’il avait acquis 7,6% du groupe PRISA coté à Madrid. Une participation acquise au prix de 52 millions d’euros, non pas sur le marché mais auprès de la banque HSBC qui cherchait à se séparer des 9% du capital qu’elle détient. La transaction valorise le groupe espagnol autour de 685 millions d’euros. PRISA, qui est le plus important acteur des médias en Espagne, est notamment le propriétaire du premier quotidien du pays, El Pais, mais aussi de l’éditeur scolaire Santillana, des radios Cadena SER et Radio Caracol, de télévisions (TVI au Portugal) ou du quotidien sportif As.

Après avoir mis la main début 2019 sur le deuxième éditeur français Editis (Robert Laffont, Nathan, Plon…) et annoncé le mois dernier le rachat, auprès de l’allemand Bertelsmann, de Prisma Media, l’un des premiers éditeurs de magazines en France (Femme actuelleTélé LoisirsCapitalGEOGala…), Vivendi précise que sa prise de participation «s’inscrit dans (sa) stratégie de se renforcer en tant que groupe mondial de contenus, de médias et de communication, et d’élargir son accès aux marchés de langue espagnole en Europe, en Amérique latine et aux États-Unis.»

Participation de 20% dans Le Monde

En France, PRISA détient 20% de la société holding Le Monde Libre qui contrôle le groupe Le Monde (Le MondeL’ObsCourrier internationalTélérama…), les autres 80% étant détenus à parts égales par Xavier Niel, Matthieu Pigasse et l’héritier de Pierre Bergé, Madison Cox.

PRISA, endetté et en pertes en raison de la crise publicitaire, est actuellement contrôlé par l’homme d’affaires Joseph Oughourlian, un financier français, fondateur du fonds activiste britannique Amber Capital avec lequel Vivendi est engagé dans un bras de fer avec la direction de Lagardère, dont les deux groupes sont les premiers actionnaires avec ensemble 49% du capital.

Vivendi est déjà présent en Espagne. Le groupe y détient notamment la société de production TV Bambu Producciones. L’un de ses plus importants studios de production de jeux vidéo est par ailleurs installé à Barcelone.

Leave a Reply

%d bloggers like this: