United stoppe la série record de City, match nul entre l’Atlético et le Real

Manchester United a stoppé à 21 la série de victoires consécutives de Manchester City en s’imposant sur la pelouse des Citizens. Dans le derby de Madrid, l’Atlético a laissé filer la victoire dans les derniers instants face au Real. Et en Allemagne, le „Klassiker“ entre le Bayern et le Borussia Dortmund a tenu ses promesses. 

Liga : Pas de vainqueur dans le derby de Madrid, le Barça sourit

L’Atlético a longtemps cru avoir posé son empreinte sur le derby de la capitale espagnole face au Real, dimanche 7 mars, pour la 26e journée de Liga grâce à Luis Suarez, mais Karim Benzema a fini par sauver les siens en arrachant le nul 1-1.

Ce résultat n’arrange ni le Real, ni l’Atlético, mais relance le suspense dans la course au titre et va donner le sourire au Barça. Le club catalan, vainqueur d’Osasuna 2-0 samedi et qui a élu Jordi Saporta comme président dimanche, compte trois points de retard sur le leader „rojiblanco“ (1er, 59 points), et deux d’avance sur le Real Madrid (3e, 54 points).

Plus tôt dans la journée, le Séville FC, quatrième de Liga derrière le trio d’indéboulonnables avec 48 points, s’est incliné 2-1 sur la pelouse du promu Elche.

Serie A : le Milan AC met la pression sur l’Inter

Solide, l’AC Milan s’est logiquement imposé sur le terrain du Hellas Vérone (2-0) lors de la 26e journée de Serie A. Avec ce succès acquis grâce à des buts de Rade Krunic et Diogo Dalot, Milan, deuxième, met la pression sur l’Inter Milan, leader avec trois points d’avance avant d’affronter l’Atalanta Bergame (5e) lundi en clôture de la journée.

Plus tôt dimanche, la Roma avait battu le Genoa 1-0 pour remonter à la quatrième place, qualificative pour la prochaine Ligue des champions.

Naples a remporté sa 15e victoire de la saison, sa 5e d’affilée à domicile, aux dépens de Bologne (3-1), avec un doublé de Lorenzo Insigne (8e, 76e) et un but de l’ancien Lillois Victor Osimhen (65e). Bologne avait réduit le score à 2-1 par Roberto Soriano (73e).

La Juventus, quatre points derrière Milan, s’est elle imposée samedi contre la Lazio Rome (3-1), confortant sa place sur le podium (3e).

Bundesliga : Bayern spectaculaire face à Dortmund

Le 104e „Klassiker“ de l’histoire n’a pas déçu. Comme souvent ces dernières années, il s’est conclu sur un score fleuve et une victoire du Bayern Munich face au Borussia Dortmund (4-2). Erling Haaland avait pourtant fait démarrer le BVB sur les chapeaux de roue en inscrivant un doublé dès les premières minutes (2e, 9e).

Mais le Bayern Munich a ensuite pris en main la rencontre, recollant au score à la pause par deux buts de Robert Lewandowski (26e, 44e sur pénalty). En deuxième période, la domination bavaroise a été encore plus intense, mais ce n’est qu’à la 88e minute que Leon Goretzka a donné la victoire aux siens. Juste après, Robert Lewandowski scellait le succès avec un triplé (90e).

Cette victoire permet au Bayern Munich de garder la tête de la Bundesliga alors que le RB Leipzig, son dauphin à deux points, s’était imposé 3-0 à Fribourg plus tôt dans la journée. Troisième, Wolfsburg a été battu à Hoffenheim (1-2) tandis que Francfort, quatrième, a été accroché par Stuttgart (1-1) et que le Bayer Leverkusen, cinquième, a gagné à Mönchengladbach (1-0).

Coupe de France : l’OM éliminé par des amateurs, le PSG assure

Un doublé de Kylian Mbappé a lancé le Paris SG vers un succès logique à Brest (3-0) samedi, en 16e de finale de la Coupe de France, à quatre jours de retrouver le FC Barcelone en Ligue des champions.

En revanche, la réunification des clubs professionnels et amateurs à ce stade de la compétition a été fatale à deux pensionnaires de l’élite, Lens et Lorient, surpris par le Red Star (3e div.) et Le Puy Foot (4e div.), vainqueurs respectivement (3-2) et (1-0).

Les Bretons de l’US Montagnarde, en 6e div., ont crû pouvoir s’offrir un finish aussi joyeux en arrachant une séance de tirs au but inespérée à la 91e minute (3-3) face à Saumur, club de 5e div. Malheureusement pour eux, leur rêve s’est envolé avec une dernière tentative non cadrée.

Le SCO et Lille ont respectivement douché les espoirs d’épopée des Martiniquais du Club franciscain (5-0) et du Gazelec Ajaccio.

Parmi les autres équipes de Ligue 1 engagées, l’OL a surclassé une équipe de Ligue 2, Sochaux (5-2), avec un doublé et une passe décisive de Rayan Cherki, son jeune attaquant de 17 ans. Le FC Metz s’est également qualifié avec autorité devant une autre équipe de deuxième division, Valenciennes (4-0).

En revanche, la saison en enfer de l’OM continue : le club phocéen a été éliminé dimanche par les amateurs du Canet-en-Roussillon (2-1). Une humiliation alors que Jorge Sampaoli doit reprendre les rênes de l’équipe cette semaine après avoir terminé sa quatorzaine.

Premier League 

C’était un derby de Manchester au sommet, le premier du classement, City, recevait son voisin United, actuel 3e. Les Reds Devils ont stoppé à 21 victoires consécutives la série record, en Angleterre, de City, en remportant le derby 2 à 0.

Avec sa première victoire contre une équipe du „Big 6“ cette saison, United, avec 54 points, reprend la deuxième place à Leicester (53 pts).

Double buteur et double passeur décisif pour Gareth Bale, Harry Kane a porté Tottenham vers un beau succès sur Crystal Palace (4-1). Avec 45 points, les Spurs, 6e, reviennent à 2 unités de Chelsea, 4e et dernier qualifié virtuel pour la Ligue des champions.

Apathique pendant 45 minutes, brouillon ensuite, Liverpool a subi une sixième défaite de rang à Anfield en championnat, du jamais vu, face à Fulham (0-1). Huitièmes avec 43 points, les Reds ont 3 longueurs de retard sur Everton, 5e et dernier européen virtuel, mais qui compte deux matches en moins.

Steven Gerrard, champion d’Écosse

Les supporters des „Reds“ auront un motif de consolation ce week-end : le sacre de leur ancienne idole, Steven Gerrard. Devenu entraîneur, il a remis les Glasgow Rangers sur le toit de l’Écosse, en leur offrant leur 55e titre national mais surtout le premier depuis 2011, qui avait précédé la liquidation judiciaire du club et sa rétrogradation en 4e division en 2012.

Il achève la reconstruction du club le plus titré d’Écosse et pose un premier jalon d’entraîneur à succès en attendant de se voir confier un jour les rênes de Liverpool.

Le titre de champion d’cosse n’est pas le plus prestigieux de la riche carrière de l’ancien milieu international anglais, 41 ans en mai, mais l’un des plus symboliques pour un joueur sacré champion d’Europe en 2005 mais jamais champion d’Angleterre.

Leave a Reply

%d bloggers like this: