Toyota continue d’embaucher en France avant le lancement de la Yaris Cross

Le site de Toyota près de Valenciennes (Nord) va continuer à embaucher en 2021 pour préparer le lancement de son petit SUV, la Yaris Cross, a annoncé sa direction jeudi. Dans un contexte morose pour l’industrie automobile mondiale, le site vise près de 200 nouvelles embauches, pour un total de 4.944 salariés prévus d’ici la fin 2021 contre 4.750 fin 2019, a indiqué le nouveau directeur du site, l’Écossais Jim Crosbie, lors de la présentation des vœux du groupe.

Le site Toyota d’Onnaing doit fêter le 31 janvier ses vingt ans, pendant lesquels il n’a produit que des petites Yaris. Avec 188.142 unités en 2020, elle a été le véhicule le plus produit en France, devant la Peugeot 3008, selon le cabinet de conseil Inovev. Le site se prépare à produire sur les mêmes lignes un deuxième véhicule à partir de cet été: la Yaris Cross, un mini-SUV qui devrait porter la production à 300.000 exemplaires annuels.

L’année 2020 n’a pas épargné le site nordiste: fermé pendant cinq semaines lors du premier confinement, le site a également vu sa productivité ralentir à la fin de l’année en raison de retards de transport liés au Brexit. En ce début d’année, c’est la pénurie mondiale de composants électroniques liée à l’épidémie qui touche également le site, provoquant l’annulation de deux jours de travail, a indiqué sa direction.

Toyota continue de miser largement sur l’hybride, qui représente désormais 75% de la production des Yaris à Onnaing. Le constructeur ne prévoit pas «à court terme» d’y produire des versions électriques à Onnaing, a souligné Jim Crosbie. Selon des chiffres publiés jeudi, le géant japonais a ravi l’an dernier à l’allemand Volkswagen la première place sur le marché automobile mondial en volume, en écoulant environ 9,53 millions de véhicules toutes marques du groupe confondues.

Leave a Reply

%d bloggers like this: