Qualifs Mondial 2022: la Suisse assure l’essentiel face à la Lituanie

La Suisse poursuit sur sa lancée en éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Trois jours après s’être imposée en Bulgarie, la troupe de Petkovic s’est contentée du service minimum pour mater la Lituanie, à Saint-Gall, au bout d’un match terne (1-0).

Obtenue trois jours après le succès 3-1 en Bulgarie, cette victoire permet à la Suisse de rester à la 1e place du groupe C à égalité avec l’Italie. Les deux équipes se départageront très certainement lors des confrontations directes du 5 septembre et du 12 novembre.

Après les trois buts avant la 13e minute de jeudi à Sofia, la formation helvétique a frappé après seulement 85 secondes de jeu. Sur un mauvais renvoi adverse, Embolo trouvait Shaqiri qui marquait du droit le but le plus rapide de l’équipe de Suisse depuis une réussite de Streller le 13 octobre 2007.

Malgré cette réussite, les Suisses ne sont pas parvenus à enchaîner et enfoncer le clou.

Des choix qui n’ont pas payé

Même si la Lituanie n’est pas parvenue à se créer une véritable occasion, la Suisse fut ainsi jusqu’au coup de sifflet final sous la menace d’une mauvaise surprise. Vladimir Petkovic endosse une certaine part de responsabilité dans cette affaire dans la mesure où son choix de titulariser Silvan Widmer et Ruben Vargas sur les côtés ne fut pas vraiment couronné de succès.

A la 66e minute, le „Mister“ lançait Edimilson Fernandes, Denis Zakaria et Mario Gavranovic, pour insuffler un nouvel allant à un ensemble qui commençait justement à irriter de plus en plus. Ce coaching n’a pas apporté les effets espérés même si Zuber trouvait le poteau et que Seferovic voyait sa tête stoppée presque miraculeusement par le gardien adverse.

Des buts penchés

Cette performance en demi-teinte de l’équipe de Suisse ne fut pas la seule fausse note de la soirée. Le coup d’envoi a en effet été retardé de plus d’un quart d’heure en raison de la défectuosité de l’un des deux buts. Il a dû être changé à la dernière minute pour provoquer à la fois un petit vent de panique auprès des organisateurs et pour éveiller le lointain souvenir du fameux match de Moscou contre le Spartak du FC Sion en octobre 1997, un soir où il avait été constaté qu’une cage était trop petite.

L’Italie s’impose en Bulgarie

Tout comme la Suisse, l’Italie a enregistré une deuxième victoire en autant de matches. Les hommes de Roberto Mancini se sont imposés à Sofia contre la Bulgarie sur les score de 2-0 sur des buts de Belotti et Locatelli.

Leave a Reply

%d bloggers like this: