Plus de 10 milliards de capsules Nespresso „Swiss made“ produites en 2020

Nespresso a réalisé une année record en 2020. Selon une estimation de la RTS, l’entreprise aurait produit plus de 10 milliards de capsules et ne compte pas en rester là. Elle a annoncé 277 millions de francs d’investissements et la création de 350 emplois pour continuer à produire l’entier de ses capsules en Suisse.

Nespresso a dégagé l’an dernier un chiffre d’affaires record de 5,9 milliards de francs, en hausse de 7% par rapport à 2019. Son nouveau patron Guillaume Le Cunff, qui avait révélé cette information dans les colonnes du Temps, n’a pas souhaité recevoir la RTS, malgré nos demandes. Pourtant, les nouvelles sont bonnes pour la place industrielle suisse secouée par la crise du Covid-19. La filiale de Nestlé vient d’annoncer à quelques mois d’intervalle deux très gros investissements dans ses usines de Romont (FR) et Avenches (VD). Un total de 277 millions de francs d’investissements et 350 emplois supplémentaires sont prévus.

Daniele Jungling, directeur de la logistique et de la production, a précisé que Nespresso anticipait à terme un doublement de la capacité de son usine de Romont. A Avenches, c’est notamment le gigantesque centre logistique qui va gagner en capacités. Ce centre distribue l’entier de la production de capsules dans les quatre coins du monde.

100% de la production en Suisse

Pourquoi ne produire qu’en Suisse, pays avec les salaires les plus élevés au monde? Pour Jean-Philippe Bertschy, analyste financier à la banque Vontobel, il existe plusieurs raisons: „La Suisse est une énorme plateforme du commerce de café. De plus, Nestlé investit massivement dans Nespresso depuis plus de 20 ans, avec trois centres de compétence, à Orbe (VD), Avenches et Romont“. Ces 20 ans d’investissements pour améliorer la production de capsules auraient fait chuter le taux de pertes à un niveau exceptionnellement bas.

L’autre explication est la productivité. Les horaires de travail couvrent une production qui ne s’arrête jamais: 24 heures sur 24, 365 jours par année. Ce rythme de travail est critiqué par le syndicat Unia. Selon Noé Pelet, responsable industrie chez Unia Vaud, „les horaires de travail sont les plus durs que l’on connaisse dans le canton. Bien entendu, Nespresso compense par des primes de près de 1000 francs, mais pour les travailleurs, l’argent ne remplace pas les dégâts sur la santé causés par les horaires de travail.“

Le détail des ventes

Pour la première fois, avec l’aide de deux anciens collaborateurs de Nespresso et d’un fin connaisseur du marché, la RTS lève le voile sur la production mondiale de capsules. Notre calcul est le suivant: la vente de machines et accessoires représente près de 15% du chiffre d’affaires 2020 de 5,9 milliards de francs. Reste donc près de 5 milliards pour la vente de capsules.

La nouvelle gamme Vertuo, surtout vendue aux Etats-Unis, pèserait aujourd’hui près de 4% des ventes, soit 200 millions de francs. Ces capsules sont plus chères (environ 1.-/pièce), ce qui fait donc 200 millions de capsules.

Les ventes „business“, soit les ventes à de gros clients ou à des distributeurs, représentent en temps normal 20% du chiffre d’affaires. Cette part a chuté avec le confinement, nous l’estimons à 10% pour l’an dernier, soit  500 millions de francs (à 33ct/capsule), donc 1,5 milliard de capsules.

Le solde du chiffre d’affaires, soit 4,3 milliards de francs, constitue les ventes directes aux clients(ventes en ligne et en boutique) à un prix moyen de 50ct/capsules, soit 8,6 milliards. La production mondiale en 2020 est donc estimée par la RTS à 10,3 milliards de capsules.

Vertuo et Starbucks en croissance

L’investissement de Romont vise notamment à augmenter la production des capsules Vertuo, un élément qui n’étonne pas Jean-Philippe Bertschy. L’analyste de la banque Vontobel, qui suit l’évolution de Nestlé depuis 20 ans, estime que Nespresso est aussi en train de gagner son pari avec la marque Starbucks, qui ne cesse de gagner des parts de marché. „La concurrence ne fait pas vraiment mal. Je crois qu’ils sont les leaders absolus et c’est plutôt eux qui écrasent la concurrence“.

Pour l’avenir, Jean-Philippe Bertschy anticipe une croissance continue de la production de capsules. A voir si Coca Cola, qui annonçait il y a quelques jours se lancer dans la production de dosettes de café, réussira à faire de l’ombre à Nespresso et à ses capsules swiss made.

Leave a Reply

%d bloggers like this: