Pays-Bas: le parti D66 voudrait faire pencher le futur gouvernement Rutte plus à gauche

Après la victoire aux législatives ce jeudi 18 mars de Mark Rutte, le Premier ministre sortant, les négociations vont commencer pour la formation d’une coalition, avec notamment les centristes pro-européens du parti D66, qui ont réalisé une percée historique. Forts de leur succès, ils veulent à tout prix faire pencher le futur gouvernement plus à gauche.

Il s’appelle Tjeerd de Groot, c’est un député D66 qui vient d’être réélu. Il a la quarantaine, le crane rasé, il a l’air tout mince dans sa veste bleue, et bien sûr, il a le sourire.

« Après dix ans de pouvoir, on sait qu’en tant que Premier ministre, Mark Rutte est très doué pour ne rien changer dans ce pays… Ce qui se passe aujourd’hui, c’est que sa façon de diriger est remise de cause de manière très vigoureuse », affirme-t-il.

D66 n’est pourtant pas non plus un petit nouveau dans le paysage néerlandais. Comme son nom l’indique, le mouvement a été fondé en 1966 et, au fil du temps, il a déjà fait partie d’une demi-douzaine de gouvernements, dont l’exécutif sortant dirigé par un certain Mark Rutte.

« Il n’y a certainement pas de continuation automatique de cette coalition. Ce qui compte pour nous, c’est de s’attarder sur les ambitions des différents partis et pas juste de compter jusqu’à 76 sièges pour atteindre une majorité au Parlement, explique Tjeerd de Groot. Par exemple, il y a de véritables défis sur la biodiversité, le climat, la gestion de l’eau. On sait qu’on va avoir de très sérieuses discussions là-dessus ».

Les négociations devraient commencer dès la semaine prochaine et Tjeerd de Groot ne cache pas sa préférence, il aimerait travailler avec les partis de gauche pour donner une teinte progressiste au prochain exécutif.

Leave a Reply

%d bloggers like this: