Paris-Nice: Schachmann conserve sa couronne, Roglic malheureux

L’Allemand Maximilian Schachmann (Bora), vainqueur sortant, a gagné pour la deuxième fois Paris-Nice au terme d’une 8e et dernière étape enlevée à Levens par le Danois Magnus Cort Nielsen et fatale au no 1 mondial Primoz Roglic. Affaibli par une chute, le Slovène n’a pu résister à ses rivaux.

Trois jours après sa première chute, Roglic s’est retrouvé au sol de nouveau, mais avec de plus lourdes conséquences. A 25 kilomètres de l’arrivée, le Slovène a été distancé par le peloton. Aidé dans un premier temps par ses coéquipiers, il a tenté de combler seul le retard avant de s’incliner et terminer à plus de 3 minutes.

Schachmann (27 ans) est le premier coureur à gagner coup sur coup Paris-Nice depuis le Kazakh Alexandre Vinokourov en 2002 et 2003.

Gino Mäder en évidence

Malheureux la veille en se faisant rattraper sur la ligne d’arrivée par Roglic, Gino Mäder s’est à nouveau mis en évidence. Le Bernois a tenté sa chance avec le Français Guillaume Martin à 3,5 km de la ligne mais le Français a refusé de collaborer en raison de la présence de son coéquipier Christophe Laporte. Mäder a fini avec le peloton des meilleurs (18e) et termine 10e du classement général.

Leave a Reply

%d bloggers like this: