Microsoft voudrait acheter Discord pour 10 milliards

Discord, la plateforme d’échange préférée des gamers serait à vendre, selon la presse américaine. En jeu ses 100 millions d’utilisateurs actifs par mois. Pour Microsoft, il s’agirait d’une occasion de rajeunir son public.

L’histoire débute en 2015. Le fondateur de Discord, Jason Citron, part d’un constat simple; il n’y a pas d’outil unique pour communiquer (à l’oral et à l’écrit) pendant les parties de jeu vidéo en ligne. Rapidement, le succès est au rendez-vous. On échange de tout. Du texte, de l’audio, de la vidéo, du direct.

„C’était gratuit. Cela a notamment permis aux associations de créer des forums avec des parties privées pour le comité. De l’autre côté, il y a un forum public. Dans le même outil, nous avons les deux moyens de communication, privé et public“, explique Romain Bodinier, utilisateur de la première heure et membre du comité de l’association d’eSport genevoise.

Discord s’affranchit alors du jeu vidéo pour devenir un refuge pour toutes les communautés. Chaque centre d’intérêt a son forum. Art, crypto-monnaies, fitness, politique, science,… L’utilisateur peut ouvrir un serveur et rendre les discussions privées ou publiques. Ces communautés de partage accueillent parfois plusieurs milliers de membres. Aujourd’hui, les utilisateurs paient un abonnement pour se servir du réseau, qui n’a pas de publicité.

Explosion du nombre d’utilisateurs

Le confinement a été un accélérateur. Le besoin d’échanger a renforcé l’outil. A tel point que Discord annonce aujourd’hui 100 millions d’utilisateurs actifs par mois. Des chiffres qui ont doublé en une année grâce à la pandémie.

De quoi aiguiser l’appétit des géants du numérique. Après Amazon et Epic games (Fortnite), Microsoft serait actuellement en négociation pour acheter Discord. Selon la presse américaine, le géant de la tech aurait proposé 10 milliards de francs pour une entreprise évaluée à 7 milliards.

Ici, Microsoft ne s’intéresse pas à la technologie, qu’elle maîtrise déjà en partie avec ses outils Skype ou Teams. „Microsoft ferait surtout l’acquisition d’un très grand nombre d’utilisateurs jeunes. Un vrai rajeunissement pour la marque. Il s’agit sans doute aussi de pouvoir préparer des solutions à l’avenir en se concentrant sur la base des communautés très dynamiques de Discord“, analyse Olivier Glassey sociologue à l’Université de Lausanne et spécialiste des réseaux sociaux.

Une stratégie payante

En voulant acheter Discord pour 10 milliards de francs, Microsoft espère aussi créer des liens avec ses produits existants, notamment dans le jeu vidéo (Xbox). Les nouveaux utilisateurs entreraient dans l’écosystème Microsoft.

Ce type de rachat pour un montant exorbitant fait partie de la stratégie des grands groupes américains pour conserver une position dominante sur le marché. Les exemples sont légions. En 2014, Amazon acquière la plate-forme de streaming Twitch pour un milliard de dollars. Facebook achète Instagram pour un milliard en 2012. Une entreprise évaluée aujourd’hui à 100 milliards.

Microsoft n’est pas en reste. Vingt-six milliards pour le réseau social LinkedIn, 7,5 milliards pour la plateforme des développeurs de logiciels GitHub ou encore 2,5 milliards pour le jeu Minecraft.

Problèmes de modération du contenu

Ces paris sur l’avenir ne sont pas sans risques. En voulant acheter Discord, Microsoft hériterait de ses problèmes de modération du contenu. Car la plate-forme et ses multiples recoins privés et secrets héberge des communautés peu recommandables. Néonazis, pornographie et ou encore supporters extrémistes de Donald Trump. Sans parler de la modération des conversations audios qui est quasiment impossible.

En attendant, Discord a indiqué qu’elle ne souhaitait pas commenter les „rumeurs ou spéculations“. Mais l’action Microsoft a déjà grimpé de 0,67% à l’annonce de ces discussions.

Leave a Reply

%d bloggers like this: