Matthias Casse très fier après son titre historique : „Et maintenant, je vise l’or olympique“

Matthias Casse est entré dans l’histoire du sport belge ce mercredi en devenant le premier judoka noir-jaune-rouge masculin de l’histoire à devenir champion du monde dans sa catégorie (-81 kg). Un exploit monumental pour l’Anversois qui fait le plein de confiance à moins de deux mois des Jeux Olympiques. Vainqueur sur Ippon au Golden Score face au Géorgien Tato Grigalashvili, Matthias Casse est revenu sur cette succession d’émotions lors d’une conférence de presse virtuelle à laquelle participait la RTBF.

„Je suis super heureux d’écrire cette page d’histoire pour la Belgique“, a réagi Casse. „Je suis très fier de cela. J’espère que ça va inspirer et motiver la nouvelle génération. Le judo est un sport exceptionnel et j’espère que cette victoire pourra permettre à beaucoup d’enfants de s’engager dans ce sport.“

Le nouveau champion du monde est ensuite revenu sur sa journée et notamment sur le combat qui lui a valu le sacre. „Le Géorgien était très fort et est un athlète super explosif. J’ai juste attendu le bon moment. J’ai dû le bloquer pendant tout le combat et j’ai un peu joué avec lui. Le combat a duré beaucoup de temps et ça l’a énervé. Il a pris plus de risques et j’ai réussi à trouver une ouverture“, a expliqué un Casse perfectionniste et déjà focalisé sur Tokyo.

Je ne veux pas attendre la fin de ma carrière comme Dirk (Van Tichelt) pour décrocher une médaille olympique

„Aujourd’hui, j’ai fait ce que je devais faire mais il y a des petites choses que je pouvais mieux faire. Je vais regarder les vidéos avec mes coaches pour voir où je peux gagner quelques pourcents. Physiquement, je pourrai être encore mieux que maintenant.“

Casse a désormais 6 semaines pour se préparer aux Jeux Olympiques mais sait déjà qu’il est sur la bonne voie. „J’étais super calme et super à l’aise aujourd’hui. Je pense que ce sera le même aux Jeux. Je vais aller là-bas avec la même approche mentale. Je dois désormais réaliser trois stages à l’étranger et m’entraîner dur. Les derniers jours serviront à mettre les points sur les ‘i’ et à régler les derniers détails pour être prêt physiquement et mentalement. Le titre olympique, c’est le but de chaque judoka. Il n’y a que deux ou trois opportunités pour un judoka dans une carrière. Il faudra donc être à 100% pour ce rendez-vous.“

Déjà vainqueur du Masters, du championnat d’Europe et du Mondial, Casse veut compléter le Grand Chelem à Tokyo : „Je ne veux pas attendre la fin de ma carrière comme Dirk (Van Tichelt) pour décrocher une médaille olympique.“

Leave a Reply

%d bloggers like this: