Ligue 1 : vainqueur sur le fil de Bordeaux, Lyon passe en tête du classement

Grâce à un but de son défenseur Léo Dubois dans le temps additionnel, l’OL s’impose 2-1 face aux Girondins en ouverture de la 22e journée. Avec un seul point de retard, le PSG et Lille peuvent repasser devant les Lyonnais dimanche.

Deux succès d’affilée mais deux visages différents. Après leur démonstration, dimanche, dans le derby face à Saint-Etienne (5-0), les Lyonnais ont dû batailler plus ferme, vendredi 29 janvier, en ouverture de la 22e journée de Ligue 1, pour s’imposer face à une valeureuse équipe de Bordeaux.

Dans les derniers instants d’un match qu’il n’a pas maîtrisé, l’OL, qui semblait s’acheminer vers un résultat nul que les Girondins auraient mérité, Léo Dubois, déjà auteur de deux passes décisives contre les Stéphanois, a trompé, malgré un angle fermé, le gardien Benoît Costil d’un tir puissant qui a heurté le poteau avant de rentrer dans la cage après un centre de l’aile gauche de Maxwel Cornet (90+2).

Ce but qui scelle une victoire au forceps permet à Lyon de reprendre la première place du classement avec un point d’avance sur le Paris-Saint-Germain et Lille qui joueront dimanche, alors que les Bordelais, qui venaient de gagner trois fois de suite, restent 7e.

Une première période terne

Karl Toko Ekambi avait mis Lyon sur la bonne voie en première période en inscrivant son dixième but de la saison. Bien placé en embuscade, l’attaquant a repris un centre délivré de l’aile gauche par Memphis Depay après un corner et détourné malencontreusement par Laurent Koscielny dans les pieds du Camerounais (32e).

Jusqu’alors les Bordelais avaient plutôt bien maîtrisé la rencontre mais sans pour autant se montrer dangereux pour le gardien lyonnais Anthony Lopes qui n’a été inquiété sur aucun tir cadré. Et du côté lyonnais, seul Bruno Guimaraes avait réussi à solliciter Benoît Costil (17e) pour l’une des deux tentatives cadrées de l’OL sur cette pauvre première période.

Mais après la mi-temps, les Girondins ont affiché un peu plus d’ambition, réussi à jouer plus haut pour bousculer des Lyonnais à la peine et pour lesquels les entrées en jeu de Lucas Paqueta et Houssem Aouar, remplaçants au coup d’envoi, n’ont pas apporté le bonus escompté.

Lopes décisif face à Oudin

Bordeaux a égalisé logiquement sur son premier tir cadré par Samuel Kalu qui a repris, pour son troisième but de la saison, un centre de Rémi Oudin à la conclusion d’une action sur laquelle Thiago Mendes et Léo Dubois ont été débordés (55e).

Par la suite, les Bordelais ont gardé la maîtrise du match mais leurs offensives n’ont pas été assez bien exploitées. Oudin notamment s’est heurté au gardien Anthony Lopes, décisif pour sa seule intervention du match (79e). Un tir de Kalu est également passé de peu à côté (86e).

A l’inverse, l’OL a peiné à se mettre en bonne position, hormis sur une reprise au-dessus d’Islam Slimani, la dernière recrue du club rhodanien (77e). Puis un coup franc de Paqueta a été repoussé par Costil (86e), avant que Dubois ne libère son équipe et ne mette la pression sur le PSG et Lille qui affronteront respectivement Lorient et Dijon, dimanche.

« Nous n’avons jamais baissé notre combativité avant ce but sur la fin de Léo Dubois. Nous restons avec cet état d’esprit qui nous permet de croire que l’on peut gagner chaque match. Et si on continue ainsi, nous pouvons réaliser de grandes choses. Il faut voir aussi qu’Anthony Lopes a été décisif sur l’action de Oudin. Cela nous a donné confiance pour la fin », a déclaré le défenseur lyonnais Marcelo.

afp

Leave a Reply

%d bloggers like this: