La pandémie a lourdement pesé sur les comptes de la SSR en 2020

La SSR a bouclé l’année 2020 sur un résultat d’entreprise négatif de 12,9 millions de francs. Ce recul est dû à la baisse des recettes publicitaires liée à la pandémie ainsi qu’aux coûts de restructuration.

La pandémie de coronavirus a entraîné des coûts supplémentaires, mais aussi une diminution de certaines dépenses. Les recettes commerciales ont ainsi accusé un recul de 52,1 millions de francs par rapport à l’année précédente, dont une baisse de 30,7 millions enregistrée sur les recettes publicitaires TV, explique la SSR mardi dans un communiqué.

La baisse est de 2,2 millions sur les recettes de sponsoring et de 19,2 millions sur les recettes de programme, dont une diminution de 7 millions due à l’annulation de productions d’événements sportifs. Depuis 2017, le recul cumulé des recettes commerciales de la SSR s’élève à plus de 100 millions de francs.

Publicité en chute à partir de mars

La pandémie est responsable de près de la moitié des pertes de recettes publicitaires, qui se sont fortement réduites à partir de mars 2020. La situation sur le marché publicitaire s’est cependant améliorée au cours du deuxième semestre en raison des niveaux d’audience élevés enregistrés par les programmes TV.

Le reste s’explique par le développement de la consultation digitale des programmes de télévision et par le transfert des budgets publicitaires vers les offres numériques, bien souvent internationales.

Surcoûts liés à la pandémie

Le coronavirus a aussi entraîné des coûts supplémentaires: outre la fourniture des équipements de protection, les mesures pour lutter contre la propagation du virus ont demandé un surcroît de travail et donc provoqué une hausse des coûts de production.

Mais la crise a aussi conduit parallèlement à un recul d’autres dépenses: avec l’annulation des manifestations sportives et culturelles, les coûts prévus pour les droits de retransmission et les voyages ont été soit annulés eux aussi, soit repoussés à l’année suivante.

Nécessaires mesures d’économies

Le résultat annuel a aussi été impacté par des coûts de restructuration. D’une part, la SSR se prépare pour adapter ses productions et ses distributions aux nouveaux besoins du public. D’autre part, elle doit prendre des mesures pour baisser ses charges afin de compenser la chute continue des recettes publicitaires et de sponsoring.

Sur le plan des ressources humaines, tous les postes vacants n’ont pas été repourvus. En 2020, la SSR comptait en moyenne 5537 postes à temps plein, en baisse de 113 postes par rapport à l’année précédente.

La SSR a dû mettre en place en octobre 2020, en raison de la tendance à la baisse des recettes commerciales, un nouveau programme d’économies de 50 millions à réaliser d’ici 2024.

Leave a Reply

%d bloggers like this: