Jeux olympiques 2032: le CIO et Brisbane entament un «dialogue ciblé» pour leur organisation

Le Comité international olympique (CIO) a décidé « d’engager un dialogue ciblé avec Brisbane 2032 et le Comité olympique australien » pour l’organisation des Jeux d’été 2032, a indiqué le président du CIO Thomas Bach, ce 24 février 2021.

Le Comité international olympique (CIO) a-t-il d’ores et déjà trouvé la ville-hôte des Jeux d’été, prévus en 2032 ? On n’y est pas. Le Bureau exécutif du CIO a toutefois décidé « d’engager un dialogue ciblé avec Brisbane 2032 et le Comité olympique australien pour les Jeux de la XXXVe Olympiade », a annoncé son patron Thomas Bach, ce 24 février 2021.

« Ce n’est une décision contre personne, a assurél’Allemand. Il s’agit simplement d’une décision en faveur d’une partie intéressée en ce moment ». L’Allemagne, avec la région de Rhénanie du Nord-Westphalie, a fait part de son intérêt pour l’organisation de ces JO 2032. Tout comme le Qatar, l’Inde et l’Indonésie.

Kristin Kloster Aasen, présidente de la commission du futur hôte des Jeux, a expliqué cette démarche nouvelle de la part du CIO. « La décision de faire avancer le processus a été prise maintenant, compte tenu de l’incertitude à laquelle le monde est confronté en ce moment et qui devrait se poursuivre même après la crise sanitaire du Covid-19, a justifié la Norvégienne. Si toutes les conditions sont remplies, le Bureau exécutif du CIO peut proposer l’élection du futur hôte des [JO 2032] à la Session du CIO. Si les discussions ne sont pas conclues avec succès, Brisbane 2032 rejoindra le dialogue continu ».

Le CIO ne ferme ainsi pas la porte à d’autres candidatures mais l’a entrouverte à Brisbane. Cette dernière pourrait ainsi devenir la troisième ville australienne après Melbourne en 1956 et Sydney en 2000 à accueillir les Jeux olympiques.

La candidature australienne est articulée autour des villes de Brisbane et de Gold Coast, qui présentent l’énorme avantage de disposer d’infrastructures sportives déjà existantes, un point fort aux yeux du CIO déterminé à réduire le montant des factures olympiques, disproportionné ces dernières années comme à Londres pour les JO 2012, Sotchi (Russie) pour les JO 2014 d’hiver, et Tokyo en raison du report d’un an à cause de la pandémie de coronavirus.

Les prochains Jeux d’été sont prévus en 2021 à Tokyo, en 2024 à Paris et en 2028 à Los Angeles.

Leave a Reply

%d bloggers like this: