Il sera bientôt possible de régler ses achats en ligne en liquide

Brink’s France, connu pour son activité de convoyeur de fonds, lance une nouvelle solution de paiement.

Mesures sanitaires obligent, l’année 2020 a été celle du sans-contact et du commerce en ligne. Il serait cependant précipité de dire adieu à l’argent liquide, selon Brink’s France. L’entreprise, surtout connue pour le convoyage de fonds, vient de lancer Point Cash Service, un système de paiement permettant d’acheter en ligne et de régler un espèces chez un commerçant partenaire.

Concrètement, au moment de passer à l’achat d’un produit ou d’un service en ligne, le consommateur a la possibilité d’utiliser l’option Point Cash Service. Un mode de paiement qui vient donc s’ajouter au paiement par carte ou via PayPal. Une fois l’opération effectuée via Point Cash Service, l’acheteur, muni d’un code-barres imprimé ou affiché sur son smartphone, ainsi que de sa carte d’identité, se rend dans un établissement partenaire pour effectuer le paiement en liquide. Une fois l’argent encaissé, l’opération est notifiée au site sur lequel l’achat a été effectué.

Pour le moment, le système n’en est qu’à ses balbutiements. Brink’s n’a signé de partenariat qu’avec des buralistes, actuellement au nombre de 300. Mais l’entreprise assure qu’ils seront 1600 en juin. Un démarrage très progressif qui s’explique par l’obligation pour tout commerçant voulant devenir partenaire de se faire agréer par l’autorité de contrôle prudentiel et de résolution. Mais Brink’s ne compte pas se limiter aux bureaux de tabac. Il s’agit d’une première étape «avant de diversifier nos points de vente partenaires – buralistes mais aussi magasins de proximité, relais de presse, etc. – pour que la densité du réseau soit la plus large possible», explique Patrick Lagarde, PDG de Brink’s France.

Le plus gros défi pour le convoyeur de fonds se situe surtout du côté des plateformes d’e-commerce et des entreprises. Pour permettre à Point Cash Service de devenir une vraie alternative à la carte bancaire ou à PayPal, la société doit en effet les convaincre d’adopter son nouveau service. Pour l’heure, seule la compagnie maritime Corsica Linea offre cette solution. Mais d’autres sociétés devraient rapidement la rejoindre. Brink’s indique avoir déjà signé «avec un important fournisseur d’énergie».

Une solution pour beaucoup de consommateurs, selon Brink’s

Quelles catégories de Français pourraient être intéressées par ce nouveau mode de paiement ? Brink’s a identifié trois profils de consommateurs. D’abord, les Français incapables de payer par internet. Ils peuvent se trouver en incapacité durable : ne pas avoir de compte en banque, être interdit bancaire ou ne posséder qu’une carte de retrait. Ils peuvent aussi se trouver en incapacité temporaire : plafond de paiement par carte atteint, carte perdue… «Ces gens-là représentent environ 10% de la population», estime Brink’s. Le deuxième groupe identifié, mais aussi le plus important, est celui qui ne souhaite pas donner ses données de paiement sur internet. Celui-ci représenterait 20% de la population. Le troisième segment est constitué des personnes qui se trouvent, à un certain moment, en possession d’une somme d’argent liquide conséquente.

Du pain bénit pour ceux qui chercheraient à blanchir de l’argent ? Brink’s assure avoir mis en place des mesures de sécurité suffisantes. Lors du premier achat, l’utilisateur devra envoyer un selfie et une photo de sa carte d’identité à l’entreprise. Ces données seront comparées à une base de données pour vérifier l’existence éventuelle d’antécédents judiciaires. Même si rien n’est détecté sur le moment, les informations seront stockées sur les serveurs de l’entreprise, auxquels «seuls les organes de l’État peuvent avoir accès. En aucun cas on ne pourra les monétiser», rassure Brink’s.

Avec son nouveau service, le convoyeur de fonds n’entend pas s’arrêter aux paiements. Il explique avoir également noué un partenariat avec deux néobanques, Anytime et Veracash. Ces deux établissements qui ne possèdent pas de guichets physiques pourront par ce même moyen récolter l’argent liquide que leurs clients souhaiteraient déposer.

Leave a Reply

%d bloggers like this: