Google veut investir et embaucher massivement aux États-Unis en 2021

Le géant américain des technologies va investir sept milliards de dollars dans des bureaux et des centres de données dans tout le pays, et y créer 10 000 emplois cette année, a annoncé son directeur général Sundar Pichai dans un communiqué ce jeudi 18 mars.

« Google veut faire partie intégrante » de la reprise économique, a expliqué le patron du géant de l’internet. « Cela inclut investir dans des endroits qui sont nouveaux pour Google et s’étendre dans d’autres, à travers 19 États » américains, a-t-il ajouté. Des milliers de nouveaux emplois devraient notamment être créés à Atlanta, la capitale fédérale Washington, Chicago, et New York.

Google investit dans de nouveaux bureaux au moment où de nombreuses entreprises s’interrogent sur la façon de s’organiser après un an de pandémie et, pour de nombreux salariés, de télétravail.

Implanter de nouveaux centres de données est aussi une façon pour l’entreprise de diversifier ses effectifs. Objectif affiché de la direction : répondre à ses engagements en termes d’équité raciale. Car on ne peut pas dire que Google brille dans ce domaine. Les personnes noires et latino représentent respectivement environ 4% et 6% de ses effectifs et c’est encore moins pour les postes de responsables.

Le groupe fait des progrès sur ce front, a néanmoins assuré Sundar Pichai : « Nous n’avons jamais engagé autant de personnes noires et latino chez Google qu’en 2020, aussi bien au regard de l’ensemble des salariés que des postes technologiques. »

Mis en cause dans plusieurs domaines, le géant de la tech veut se racheter en injectant de l’argent dans la reprise de l’économie américaine. En 2020, Alphabet, la maison mère de Google, a dégagé un bénéfice de 15 milliards de dollars. En hausse de 50% sur un an.

Leave a Reply

%d bloggers like this: