Face à la pénurie de puces, Intel va construire des usines

Face à la pénurie de puces, le géant américain Intel va construire deux usines de semi-conducteurs en Arizona. Le nouveau patron d’Intel, Pat Gelsinger, annonce un investissement de 20 milliards de dollars pour accélérer la production de puces. Un secteur stratégique face à la concurrence asiatique.

Avec ses deux nouvelles usines, Intel va accélérer la production de puces sur le sol américain. Cet investissement de 20 milliards de dollars va permettre la création de 18 000 emplois. L’objectif pour le géant américain est de renforcer ses capacités de production, mais également restaurer sa réputation après de nombreux retards de production l’an dernier. Pari réussi puisque l’action Intel a grimpé de 6,3% après que le groupe américain a présenté sa nouvelle stratégie et ses objectifs financiers pour l’ensemble de cette année.

Présents dans nos voitures, nos téléphones et nos ordinateurs, ces composants électroniques sont essentiels pour l’industrie automobile et le secteur de la haute technologie. La pandémie, avec le confinement et le recours au télétravail, a fait flamber la demande de semi-conducteurs. En 2020, Intel a battu son record de chiffre d’affaires avec 78 milliards de dollars.

Sécuriser l’approvisionnement

Actuellement, une pénurie en Asie oblige les constructeurs automobiles à ralentir la cadence sur leurs usines dans le monde entier. C’est le cas pour Toyota, Nissan, Honda, Volkswagen, Ford, Fiat Chrysler….Cette pénurie de semi-conducteurs a également provoqué des ruptures d’approvisionnement pour les consoles de jeu vidéo de dernière génération de Sony et Microsoft, les PS5 et Xbox Series. Apple a été obligé de reporter le lancement de son dernier téléphone, le iPhone 12.

Cette pénurie a révélé la dépendance des pays occidentaux face aux producteurs asiatiques. L’industrie est concentrée entre la Chine, le Japon, la Corée du Sud et Taiwan, qui représentent 70% du marché mondial.

Pour sécuriser les chaînes d’approvisionnement, Donald Trump a mené l’offensive pour que les usines de semi-conducteurs soient rapatriées aux États-Unis. Dans les pas de Trump, Joe Biden vient de signer un décret pour renforcer la souveraineté américaine sur la  production de ces composants.

Leave a Reply

%d bloggers like this: