Doublé suisse à Kranjska Gora! Odermatt vainqueur, Meillard 2e

Le ski masculin helvétique a vécu une journée de rêve samedi à Kranjska Gora. Marco Odermatt a remporté le neuvième géant de la saison en devançant son dauphin Loïc Meillard de 1“06 pour prendre la tête de la Coupe du monde de la discipline.

Quatrième à 0“61 de son compatriote après la première manche, Marco Odermatt s’est fait l’auteur d’une nouvelle démonstration en finale, six jours après avoir survolé les débats dans le super-G de Saalbach. Il s’offre ainsi sa 3e victoire de l’hiver, et son 10e podium dans cet exercice 2020/21.

Le prodige nidwaldien de 23 ans prend surtout les commandes du classement de géant avant la dernière course samedi prochain à Lenzerheide, avec 25 points d’avance sur Alexis Pinturault (4e). Il revient en outre à 31 longueurs du Français au classement général. Le suspense sera total dans les Grisons.

Une première en géant depuis 2008

La 2e place de Loïc Meillard permet à l’équipe de Suisse masculine de s’offrir un premier doublé depuis février 2020 et le géant parallèle de Chamonix, remporté par… Loïc Meillard devant Thomas Tumler. En géant, il faut remonter à octobre 2008 (Daniel Albrecht devant Didier Cuche à Sölden) pour trouver trace d’un doublé!

Odermatt savoure sa victoire

„C’est une victoire très, très importante“, a souligné Marco Odermatt, présent dans le top 5 pour la neuvième fois en neuf géants courus cet hiver. „Je suis pourtant très fatigué. Je suis donc très, très heureux de la manière avec laquelle j’ai skié“, s’est-il réjoui, incrédule, au micro de la FIS.

La frustration de Pinturault

„C’est un coup de massue, je commence à en avoir un peu marre de ces centièmes qui tombent du mauvais côté. Là je suis 4e, et à 5 centièmes près j’aurais été 2e, et c’est loin d’être la première fois. Il faut vraiment que je trouve un moyen d’inverser la tendance. Je perds beaucoup de temps en 2e manche mais on perd tous beaucoup de temps contre Marco (Odermatt, le vainqueur). Il faudra essayer de comprendre ce qu’il s’est passé, je n’ai pas de réponse à chaud“.

Caviezel et Murisier pas dans le coup

Gino Caviezel, prometteur 6e à l’issue de la manche initiale, a en revanche manqué le coche l’après-midi et se classe 9e à 1“52 du vainqueur. Déjà peu à l’aise sur le premier parcours (13e), Justin Murisier n’a pas non plus trouvé la bonne carburation en finale. Le Bagnard a perdu 10 places mais reste 6e du classement de géant.

Leave a Reply

%d bloggers like this: