Deschamps – Benzema et cette déclaration de l’attaquant que le sélectionneur n’oubliera jamais

Alors que le débat de l’absence de Karim Benzema en équipe de France reprend vigueur ces dernières semaines, Didier Deschamps est sorti de sa réserve. Le sélectionneur de l’équipe de France a révélé l’un des points de tension entre les deux hommes. Il s’agit d’une phrase prononcée en 2016 par l’attaquant du Real.

KB9 avait expliqué ses non-sélections par le fait que Deschamps avait „cédé sous la pression d’une partie raciste de la France„. Et même si la „Benz“ avait précisé que DD n’était pas raciste les conséquences ont été grandes. Et ça l’ancien médian ne l’a pas oublié.

C’est une trace. Même si avec le temps ça s’apaise un peu, je ne peux pas oublier. Ce n’est pas lié qu’à Karim Benzema. Il y a des déclarations d’autres personnes aussi qui ont amené à ce fait violent et qui touche à ma famille (son domicile a été vandalisé, ndlr)„, a expliqué Deschamps dans le „Journal inattendu“ de RTL France.

Quand ça me concerne, sur mes choix de sélectionneur, la tactique, l’aspect technique, ça a lieu d’être et ça n’a pas d’importance. Là, ça franchit la ligne blanche. Ça touche mon nom, ma famille. Pour moi, c’est inacceptable. Tenir certains propos, ça amène forcément à une agressivité verbale ou physique. J’en subis les conséquences. On ne peut pas oublier. Je ne peux pas oublier. Je n’oublierai jamais.“

Ce n’est donc pas l’affaire de la sextape, qui cristallisait l’attention, mais une phrase (et surtout ses conséquences) qui a pourri la relation entre les deux hommes. Cet aspect „personnel“ risque de compliquer encore plus la résolution du conflit qui les oppose.

Leave a Reply

%d bloggers like this: