Covid-19 : nouvelles restrictions à travers l’Europe

En France, le couvre-feu à 18 h n’aura pas réussi à enrayer le nombre d’infections au Covid-19. Le pays prend de nouvelles mesures. Excepté pour „motifs impérieux“, toute entrée sur le sol français ou sortie du territoire, à destination ou en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne, sera désormais interdite. L’entrée en France à partir d’un pays de l’UE sera, elle, conditionnée à la réalisation d’un test PCR, à l’exception des travailleurs transfrontaliers.

Au Royaume-Uni, dès vendredi, les personnes arrêtées lors de fêtes à domicile seront passibles d’une amende de 800 livres Sterling, soit environ 900 euros. Cette sanction s’appliquera aux groupes de plus de 15 personnes et sera doublée en cas de récidive.

Le gouvernement allemand a, lui, opté pour une réduction drastique du trafic aérien avec le Royaume-Uni, le Portugal et l’Irlande, notamment. Les ressortissants de ces pays ont interdiction d’entrer en Allemagne. Le pays est confronté à une deuxième vague de coronavirus nettement plus meurtrière que la première. Le nombre d’infections continue cependant à baisser.

Du côté de la Norvège, les frontières seront fermées à tous les non-Norvégiens, exception faite pour les personnels de santé arrivant de Suède et de Finlande, ainsi que pour certains transporteurs de marchandises.

Cette restriction intervient une semaine après que le gouvernement norvégien a annoncé des mesures de semi-confinement, les plus strictes depuis le début de l’épidémie, à Oslo et dans sa région, après la détection de cas du variant anglais dans une localité proche de la capitale.

Leave a Reply

%d bloggers like this: