Confrontée à la Turquie, la Grèce achète 18 Rafale à la France pour 2,5 milliards d’euros

La ministre française des Armées, Florence Parly, est attendue ce lundi à Athènes pour signer le contrat.

La Grèce doit conclure lundi 25 janvier l’achat de 18 avions de combat Rafale à la France, pour renforcer sa défense et son partenariat avec Paris face aux tensions accrues avec la Turquie voisine.

La ministre française des Armées, Florence Parly, est attendue à Athènes pour signer un contrat qui „envoie un message clair dans plusieurs directions“, selon son homologue Nikolaos Panagiotopoulos. En premier lieu à Ankara.

Ce contrat, d’un montant d’environ 2,5 milliards d’euros, porte sur 12 appareils d’occasion et 6 avions neufs. Il comprend également la fourniture de missiles de croisière Scalp, de missiles antinavires Exocet et de missiles antiaériens à longue portée Meteor.

Cette acquisition a été discutée en un temps record entre les deux gouvernements. La décision de négocier a été prise en septembre par le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis en réaction aux explorations gazières de la Turquie et à ses démonstrations de force dans des eaux disputées avec la Grèce et Chypre. Des actions turques „illégales et agressives“ selon les dirigeants de l’Union européenne, qui ont ouvert la voie à des sanctions contre Ankara.

Les premières livraisons prévues pour l’été

Six des Rafale sont achetés neufs auprès du constructeur Dassault Aviation et doivent être livrés à partir de 2022. Mais Athènes voulant disposer sans attendre des avions destinés à lui assurer la supériorité aérienne en mer Egée, 12 sont achetés d’occasion à la France, qui les prélèvera sur l’inventaire de l’armée de l’air française.

Les livraisons doivent débuter à l’été et être terminées à l’été 2023, selon un responsable du ministère grec de la Défense. Quatre premiers pilotes grecs doivent commencer leur entraînement en France début 2021, selon cette source.

afp

Leave a Reply

%d bloggers like this: