CIO: Thomas Bach réélu à la présidence pour quatre ans de plus

L’Allemand Thomas Bach a été réélu pour quatre ans à la présidence du Comité international olympique, qu’il dirige depuis 2013, à un peu plus de quatre mois des JO de Tokyo.

Le Bavarois de 67 ans a été reconduit à la quasi unanimité, avec 93 voix pour et une voix contre, tandis que 4 membres du CIO se sont abstenus. A noter qu’à l’issu de ce mandat, Bach ne pourra plus se représenter. Les statuts du CIO prévoient en effet que le premier mandat de 8 ans et renouvelable une seule fois pour 4 ans.

Polémiques

A l’actif du dirigeant, une sécurisation à long terme des intérêts du CIO, de ses ressources financières à l’organisation des Jeux olympiques, menacée par la raréfaction des candidatures et l’explosion des coûts.

En revanche, chaque édition des Jeux a été marquée par des polémiques, en particulier le feuilleton de la tricherie russe en 2014, 2016 et 2018, poussant le CIO à encourager la centralisation des tests antidopage par l’Agence de contrôles internationale.

JO de Tokyo: „aucune raison de douter“

Tokyo demeure la ville-hôte la mieux préparée de l’histoire olympique et pour l’heure, nous n’avons aucune raison de douter que la cérémonie d’ouverture se tiendra bien le 23 juillet„, a assuré Thomas Bach.

Pour le patron du CIO , „la question n’est pas de savoir si les Jeux auront lieu, mais comment„, puisque „plus de 270 événements sportifs“ ont pu se tenir en pleine pandémie „en préservant la santé de tous„.

Leave a Reply

%d bloggers like this: