Aux États-Unis, le secteur aérien réclame un «passeport sanitaire»

Les syndicats des compagnies aériennes ont été les premiers à demander l’instauration d’un document informant sur l’état de santé des voyageurs. Ils sont rejoints par toute la filière, qui mise sur les vaccins et les tests pour relancer l’activité durement frappée par la pandémie de coronavirus.

Dans un courrier adressé à la Maison Blanche, les professionnels de l’aérien appellent le gouvernement à dresser une feuille de route commune à tous les États et demandent l’instauration d’un certificat de santé Covid-19.

L’Organisation mondiale de la santé et l’aviation civile américaine travaillent en étroite collaboration pour identifier les informations nécessaires à ce document temporaire de voyage, qui ne serait pas un dossier médical, mais qui permettrait de renseigner les compagnies sur l’état de santé des voyageurs, donc de vérifier les tests et la vaccination. Toutefois, les acteurs du secteur précisent que ce document ne doit pas rendre la vaccination obligatoire. 

Cette demande fait suite à une déclaration du Centre de contrôle des maladies et de la prévention (Center for Disease Control and Prevention, CDC), qui demande aux Américains vaccinés contre le Covid-19 d’éviter quand même de voyager, car malgré le port du masque obligatoire et les restrictions instaurées par l’administration américaine, l’augmentation du trafic entraîne une hausse des contaminations.

La compagnie israélienne El Al a déjà franchi le pas. Ce lundi 8 mars, lors d’un vol, tous les passagers ont dû prouver leur état de santé en se soumettant à un test antigénique s’ils n’étaient pas vaccinés ou guéris du Covid-19.

Leave a Reply

%d bloggers like this: